Este é o Capítulo 6 e 7 da série O Pequeno Príncipe em Francês. Você, assim como outros, provavelmente já escutou falar do livro O Pequeno Príncipe. Contudo, se você não faz a menor ideia de que livro é esse, recomendo ler o texto Littérature Française: Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry que postei dias atrás. E antes disso, ler o Capítulo 1 que já está postado. Toda sexta-feira será lançado um texto novo aqui no blog com o áudio do livro lido por mim, Elisa. 

 

Este livro é inspirado na vida real do próprio autor, Antoine de Saint-Exupéry.  Eu havia comentado por aqui, num texto passado, que iria fazer essa junção do blog com as leituras que realizei, et vóilà!, aqui está!

 

Espero que você goste dessa junção e seja participativo, afinal, essa leitura é para você realizar uma grande imersão na língua e literatura francesa!

 

Êtes-vous prêts à vous laisser surprendre par l’histoire du Petit Prince ?

 

Alors ouvrez grand vos oreilles…

1 – Escute o sexto e sétimo capítulo de O Pequeno Príncipe

Eu o aconselho a escutar duas vezes o áudio do capítulo antes de passar para os próximos passos. Você pode escutar no Spotify, Deezer, Anchor e entre outras plataformas!

2 – Compreenda o vocabulário

 

Boulon = parafuso

 

Champignon = cogumelo

 

Coucher de soleil = pôr-do-sol

 

Dévisser = desenroscar

 

Éloignée = longe

 

Épines = espinhos

 

Faibles = pequenas, fracas.

 

Honte = vergonha

 

Il faut attendre = é preciso esperar

 

Laid = feios

 

Le fait gonfler d’orgueil = o faz inchar-se de orgulho

 

Maladroit = desajeitado

 

Me faisait craindre le pire = me fazia esperar pelo pior

 

Méchanceté = maldade, perversidade, etc

 

Naïves = ingênuas

 

Quatrième = quarto

 

Panne = pane, falha

 

Préambule = preâmbulo

 

Soucieux = preocupado

 

Rougit = corou

 

3 – Ouça a história mais uma vez

Agora tente identificar as palavras do vocabulário na história, escutando-a mais uma vez.

4 – Responda as questões

 
Cocher du Soleil et Les Roses

 

Écoutez l’histoire et donnez les informations suivantes:

 

1. Qu’est-ce que il faut pour voir le coucher du soleil ? 

 

2. Quelle est la question que le narrateur pose au petit prince ?

 

3. “Les épines, à quoi servent-elles ?” Quelle est la réponse du narrateur ?

 

4. Que pense le Petit Prince sur les roses ?

6 – Leia a transcrição do capítulo 6 e 7

CHAPITRE VI

Ah ! petit prince, j’ai compris, peu à peu, ainsi, ta petite vie mélancolique. Tu n’avais eu longtemps pour distraction que la douceur des couchers de soleil. J’ai appris ce détail nouveau, le quatrième jour au matin, quand tu m’as dit :

 

– J’aime bien les couchers de soleil. Allons voir un coucher de soleil…

 

– Mais il faut attendre…

 

– Attendre quoi ?

 

– Attendre que le soleil se couche.

 

Tu as eu l’air très surpris d’abord, et puis tu as ri de toi-même. Et tu m’as dit :

 

– Je me crois toujours chez moi !

 

En effet. Quand il est midi aux États-Unis, le soleil, tout le monde le sait, se couche sur la France. Il suffirait de pouvoir aller en France en une minute pour assister au coucher de soleil. Malheureusement la France est bien trop éloignée. Mais, sur ta si petite planète, il te suffisait de tirer ta chaise de quelques pas. Et tu regardais le crépuscule chaque fois que tu le désirais…

 

– Un jour, j’ai vu le soleil se coucher quarante-trois fois !

 

Et un peu plus tard tu ajoutais :

 

– Tu sais… quand on est tellement triste on aime les couchers de soleil…

 

– Le jour des quarante-trois fois tu étais donc tellement triste ?

 

Mais le petit prince ne répondit pas.

Le petit prince

Le cinquième jour, toujours grâce au mouton, ce secret de la vie du petit prince me fut révélé. Il me demanda avec brusquerie, sans préambule, comme le fruit d’un problème longtemps médité en silence :

 

– Un mouton, s’il mange les arbustes, il mange aussi les fleurs ?

 

– Un mouton mange tout ce qu’il rencontre.

 

– Même les fleurs qui ont des épines ?

 

– Oui. Même les fleurs qui ont des épines.

 

– Alors les épines, à quoi servent-elles ?

 

Je ne le savais pas. J’étais alors très occupé à essayer de dévisser un boulon trop serré de mon moteur. J’étais très soucieux car ma panne commençait de m’apparaître comme très grave, et l’eau à boire qui s’épuisait me faisait craindre le pire.

 

– Les épines, à quoi servent-elles ?

 

Le petit prince ne renonçait jamais à une question, une fois qu’il l’avait posée. J’étais irrité par mon boulon et je répondis n’importe quoi :

 

– Les épines, ça ne sert à rien, c’est de la pure méchanceté de la part des fleurs !

 

– Oh !

 

Mais après un silence il me lança, avec une sorte de rancune :

 

– Je ne te crois pas ! Les fleurs sont faibles. Elles sont naïves. Elles se rassurent comme elles peuvent. Elles se croient terribles avec leurs épines…

 

Je ne répondis rien. À cet instant-là je me disais : « Si ce boulon résiste encore, je le ferai sauter d’un coup de marteau. » Le petit prince dérangea de nouveau mes réflexions :

 

– Et tu crois, toi, que les fleurs…

 

– Mais non ! Mais non ! Je ne crois rien ! J’ai répondu n’importe quoi. Je m’occupe, moi, de choses sérieuses !

 

Il me regarda stupéfait.

 

– De choses sérieuses !

 

Il me voyait, mon marteau à la main, et les doigts noirs de cambouis, penché sur un objet qui lui semblait très laid.

 

– Tu parles comme les grandes personnes !

 

Ça me fit un peu honte. Mais, impitoyable, il ajouta :

 

– Tu confonds tout… tu mélanges tout !

 

Il était vraiment très irrité. Il secouait au vent des cheveux tout dorés :

 

– Je connais une planète où il y a un Monsieur cramoisi. Il n’a jamais respiré une fleur. Il n’a jamais regardé une étoile. Il n’a jamais aimé personne. Il n’a jamais rien fait d’autre que des additions. Et toute la journée il répète comme toi : « Je suis un homme sérieux ! Je suis un homme sérieux ! » et ça le fait gonfler d’orgueil. Mais ce n’est pas un homme, c’est un champignon !

 

– Un quoi ?

 

– Un champignon !

 

Le petit prince était maintenant tout pâle de colère.

 

– Il y a des millions d’années que les fleurs fabriquent des épines. Il y a des millions d’années que les moutons mangent quand même les fleurs. Et ce n’est pas sérieux de chercher à comprendre pourquoi elles se donnent tant de mal pour se fabriquer des épines qui ne servent jamais à rien ? Ce n’est pas important la guerre des moutons et des fleurs ? Ce n’est pas plus sérieux et plus important que les additions d’un gros Monsieur rouge ? Et si je connais, moi, une fleur unique au monde, qui n’existe nulle part, sauf dans ma planète, et qu’un petit mouton peut anéantir d’un seul coup, comme ça, un matin, sans se rendre compte de ce qu’il fait, ce n’est pas important ça !

 

Il rougit, puis reprit :

 

– Si quelqu’un aime une fleur qui n’existe qu’à un exemplaire dans les millions et les millions d’étoiles, ça suffit pour qu’il soit heureux quand il les regarde. Il se dit : « Ma fleur est là quelque part… » Mais si le mouton mange la fleur, c’est pour lui comme si, brusquement, toutes les étoiles s’éteignaient ! Et ce n’est pas important ça !

 

Il ne put rien dire de plus. Il éclata brusquement en sanglots. La nuit était tombée. J’avais lâché mes outils. Je me moquais bien de mon marteau, de mon boulon, de la soif et de la mort. Il y avait, sur une étoile, une planète, la mienne, la Terre, un petit prince à consoler ! Je le pris dans les bras. Je le berçai. Je lui disais : « La fleur que tu aimes n’est pas en danger… Je lui dessinerai une muselière, à ton mouton… Je te dessinerai une armure pour ta fleur… Je… » Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux, le pays des larmes.

 

Le petit prince

E então, o que você achou do sexto e sétimo capítulo do livro O Pequeno Príncipe? Gostou? Achou difícil acompanhar a leitura ou teve dificuldade com os vocabulários? E as perguntas? Escreva as respostas aqui nos comentários para que eu possa corrigir! E não se esqueça, toda sexta-feira lançarei um capítulo do livro junto com o áudio para que você faça uma imersão maravilhosa!

 

Aproveite para me seguir no Instagram e Youtube para ficarem por dentro de vários conteúdos incríveis sobre a língua e literatura francesa!

 

À la prochaine,

 

Elisa.

Porte D’entrée

Passo1:

Não enviaremos SPAM. Ao clicar em CONTINUAR, você aceita os termos de uso.